jeudi 21 février 2019

3M

Ce n'est pas vraiment l'image que j'avais de cette firme.
Bien loin de l'Impregum ® ou du Scotchbond ® voici ce que j'apprends, place de la Bourse à Bruxelles
du n'importe quoi...
associer l'hôtel Marriott avec un fastfood Mac Donald sous les auspices du logo du métro de la ville me semble pour le moins audacieux...
Mais ne sommes nous pas dans la capitale du surréalisme zwanze ? Alors, prenons cela pour une manifestation majeure de cet Art Surréaliste belge.

La journée avait déjà commencé de manière un peu surréaliste aussi, après l'espèce d'autobus sur rails qui officie entre Dinant et Namur.
Je le traite d'autobus, ce n'est pas vraiment exact, il a des démarrages de dragster mais une disposition des baies vitrées parfaitement aléatoire avec un confort assez spartiate, qui n'est absolument pas cosy, après ce transport utilitaire donc, nous avons eu droit entre Namur et Bruxelles à un service express qui a ignoré les arrêts de Gembloux et Ottignies à bord d'une voiture I6 qui a fait son temps sur les TEE au temps de leur gloire.
 On a un moment rêvé aux anciens internationaux de prestige...

Mis à part ces deux traits, peu d'autres faits à dire de ce périple.
Sinon un reportage photo de Sabine qui a visité au musée de la dentelle rue de la Violette une exposition consacrée à l'envers de la mode : des dos, des décolletés du dos, enfin, un univers fessetif auquel manquait semble-t'il la superbe robe portée par Mireille Darc...




point n'est besoin de courir à Schaffhausen pour voir de belles chutes de Rhin...

gewoon een beetje verrast om de drie M Place de la Bourse in Brussel te zien ... je moet de tijd bijhouden ...
anderzijds een treinreis uit een ander tijdperk en een bezoek van Sabine aan de achterkant van kleding.

just a little surprised to see the three M place de la Bourse in Brussels... you have to keep up with the times...
on the other hand, a train trip from another era and a Sabine's visit to the backside of clothing.

Nur ein wenig überrascht, die drei M Place de la Bourse in Brüssel zu sehen ... man muss mit der Zeit mithalten ...
Zweitens eine Zugfahrt aus einer anderen Zeit und ein Sabine-Besuch auf der Rückseite der Kleidung.

Sólo un poco sorprendido de ver los tres M place de la Bourse en Bruselas ... tienes que estar al día con los tiempos ...
de otra parte, un viaje en tren de otra época y una visita de Sabine a la parte posterior de la ropa.

lundi 18 février 2019

Stihl & Husqvarna

C'est une belle histoire pour les petits enfants.
Et pour les autres aussi d'ailleurs...
C'est l'histoire d'un couple.
D'un couple de castors et du reste de la famille. Une famille certainement nombreuse au vu du travail effectué...
Nous n'imaginions pas à quel point ces bestioles pouvaient être efficaces.
Un arbre abattu au bord de la voie verte qui longe la Meuse entre Givet et Chooz... il devait être pourri sans doute et par sécurité on l'a tronçonné ?
Nenni... les copeaux qui l'entourent ne sont pas d'une tronçonneuse. Même si c'est avec cet engin qu'on a terminé le travail, le plus gros était fait de la dent des castors...
 et ils n'en sont pas restés là, témoignent les branches soigneusement découpées d'un arbre abattu
ou les nombreuses entailles d'abattage rencontrées tout au long de la berge aux alentours de la ferme et du château d'Aviette

N'en connaissant que dalle sur le castor, j'ai fait appel à l'ami wiki 
et je suis très surpris d'apprendre que le poids moyen du castor est de 21 kilogs !
Je comprends mieux l'efficacité du travail... les copeaux doivent voler...
Je ne vais pas copier ici tout ce que j'ai appris (c'est assez complet) et je ne pointerai que la nette préférence qu'ils semblent avoir pour les saules, sans doute parce que c'est moins coriace ? parce que c'est plus fréquent au bord de l'eau ? des aulnes ne semblaient pas être consommés...

La solution trouvée par le VNF qu'on a pu remarquer sur les photographies, est d'entourer la base des troncs par un grillage.
Voilà un phénomène que nous essayerons de suivre dans le temps.
Mais où logent ces bûcherons ?... ça, c'est une autre histoire.

het ontdekken van de enorme werkbeesten die bevers kunnen doen

discovering the tremendous work beavers can do

Entdeckung der enormen Arbeit, die Biber leisten können

Descubriendo el tremendo trabajo que pueden hacer los castores.

dimanche 3 février 2019

Je viens pour le gaz

Je viens pour le gazzz
Un mois sans nouvelles n'est pas un mois à ne rien faire.
Reprenant le fil, j'ai à l'esprit Franz Dahl qui a conçu pour le compte de Auguste Thyssen l'usine de Hagondange

Devant un terrain vierge de 11Km2, il avait à s'occuper d'y créer une usine intégrée, la plus aboutie possible sans hypothéquer les inévitables modifications qui devraient y être apportées avec l'évolution des techniques.
Je n'en suis pas là, je ne devrai pas m'inquiéter d'une cokerie, de briqueterie, d'un port fluvial d'entrées et sorties, des modifications ne devront pas être apportées pour motif de rendement, de rentabilité ou que sais-je ; mais puisque je m'éloigne par obligation d'une réalité dont me manquent certains témoignages, au moins, ce que je vais essayer de représenter devra avoir une certaine plausibilité, ça ne peut pas être du n'importe quoi.
Voici une des raisons pour lesquelles, j'ai choisi d'adjoindre un gazomètre à l'usine de Vireux.
Il n'y a vraisemblablement jamais eu de gazomètre, encore qu'un gazomètre n'est pas la première chose qui était photographiée...
Alors c'est celui qui subsiste à l'état de ruine sur le site de l'ancienne cokerie d'Anderlues que j'ai choisi de représenter. Le voici photographié par Harald Finster
Je lui ai trouvé une petite place sans devoir tricher sur ses dimensions réelles.
 J'ai représenté sa silhouette en essayant de ne pas trop trahir la finesse de ses superstructures.
Je sais que la technique de la gravure chimique permettrait d'être infiniment plus fidèle, mais je ne possède pas cette technique et j'essaye de ne pas avancer trop lentement dans mon projet, il reste encore tellement de chemin ...

Venons en donc à ce gazomètre d'importation
La base qui constitue la "cuve de flottage" a l’apparence d'une construction en béton, elle présente 10 piliers qui sont les bases des poutres de guidage de la cuve à gaz.
Par nécessité de l'échelle j'ai du exagérer l'épaisseur de tout ceci.
les poutrelles de guidage (10) ont été construites patiemment
elles prendront place au droit des renforcements de l'anneau de base
la cuve du gaz m'a donné quelques hésitations.
J'ai choisi de la tourner d'une pièce recouverte d'un enduit Colle PVA/eau/blanc de Meudon/pigments. Cet enduit est gravé pour suggérer l'assemblage des plaques soudées
La construction des deux volées d'escalier est déjà entreprise et j'ai saisi cette occasion pour équiper deux structures qui restaient inaccessibles jusqu'à présent


un autre travail de longue haleine débute
mais avec un peu de patience

restera à trouver un emplacement pour ce gazomètre.
L'option en fond de module ? après fabrication de ce module bien sûr...

et restera encore parmi les multiples choses en attente, à décider si je détaille jusqu'aux croisillons tendeurs ?
ils sont particuliers, mais un peu délicats à réaliser...
... boaf... alleï mais sans les anneaux



Gedurende deze maand januari heb ik kleine stappen gezet om het modelwerk voort te zetten.
Concreet heb ik nu de algemene vorm van de gasmeter die ik in mijn smederij wil plaatsen.

Throughout this month of January, I took small steps to continue modeling work.
More exactly, I now have the general shape of the gasometer that I plan to place in my ironworks

In diesem ganzen Monat Januar unternahm ich kleine Schritte, um die Modellierungsarbeit fortzusetzen.
Im Einzelnen habe ich jetzt die allgemeine Form des Gasometers, das ich in meine Vireux Eisenhütte legen möchte.

A lo largo de este mes de enero, di pequeños pasos para continuar con el trabajo de modelado.
Específicamente, ahora tengo la forma general del gasómetro que pretendo colocar en mis forjas.