dimanche 26 novembre 2017

les forçats du rail

à tout saigneur... tout honneur.
J'entends par là que je vais commencer cette page en revenant sur ma sidérurgie (mais je suis sans doute victime d'une confusion de termes)

La "démontabilité" de mon bloc (encore) Haut-Fourneau a pris fin. Le plancher de coulée est maintenant collé sur sa base, les pieds de la halle sont équipés de "clous" qui permettent de la positionner et le terrain est plus ou moins terminé autour de la base du HF.
Ne restent que des petits détails de sidérurgie plastique...
Avant de me lancer plus loin, j'ai voulu me donner du cœur au ventre.


note : ce soleil couchant est absolument possible sur le site réel. Qu'on se réfère aux divers plans que j'ai déjà publiés ici, c'est bien derrière les cases à minerai qu'il se couche.

Place maintenant aux autres forçats : notre collectif du RMM.
Les arches sont terminées, on a pu le constater lors de l'exposition
la voûte du passage de la N95 était préparée. Jacques a pris les modules chez lui pour effectuer le ballastage, qui doit se faire dans le calme et en laissant au ballast le temps de sécher.
Dans la foulée, il a commencé de poser un à un les moellons du pierré côté Pondrôme
cela promet... et il a fignolé les raccords au sol (on reste dans les interventions plastiques hein ?)

Les éléments pour construire le "trottoir" qui longe les voies de chaque côté ont été préparés par Jean Marie, ils n'attendaient plus que d'être posés.
La première opération a été de scier précisément les blocs qui prennent appui sur les renforts des piliers. Tout un conciliabule pour savoir si on laissait un débord de 1 mm ou bien seulement de 0,5 mm.
On voit la recherche du détail hein ? On est tombé d'accord sur "à peu près un demi millimètre"
Pas rire, c'est tout de même précis, preuve nous en est donnée par l'outil
ensuite il a fallu scier en série (pas en scierie, mais quasi...) une quarantaine (là on est plus approximatifs) de ces blocs.
et les coller au droit des piliers. Les éléments intermédiaires pris dans des lamelles profilées aux justes mesures ont suivi immédiatement. Parfois un peu tôt, faut laisser un peu de temps à la colle hé punaise !
et là, on voit de plus en plus le viaduc de Thanville qui arrive.
et on se préoccupe déjà de l'étape suivante.
sûr que là on va reparler de précision... ça va devenir de l'horlogerie.
Mais c'est pour plus tard.

about rail model making, work is progressing.
On the front of Thanville: the sidewalks of the viaduct begin to take place
And the foundations of my blast furnace are on a good turn.

acerca de la fabricación de modelos ferroviarios, el trabajo está progresando.
En el frente de Thanville: las aceras del viaducto comienzan a tener lugar
Y los cimientos de mi alto horno están en buen camino.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire